Modifier

L'organisation d'origine de l'étage ne me convient pas, pour de trèèès nombreuses raisons !

  • Distribution de l'espace : On a 2 chambres (10 ou 11 m2, plafond à 2m10), deux greniers sous les combles (environ 18m2 au sol chacun, mais seulement 6 m2 avec plus de 2m de hauteur sous plafond), et un pallier / couloir (environ 7m2, moins la trémie). En gros, beaucoup de surface au sol (presque 70 m2), mais seulement 22m2 réellement utilisables... Un beau gachis. Sachant que j'ai l'intention de faire 2 grandes chambres et une salle de bain.
  • Matériaux : Les cloisons sont en briques platrières, recouvertes d'une épaisse couche de ciment de chaque côté. Les murs porteurs sont également assez généreusement badigeonnés de ciment, chaux, chaux/ciment, ciment, ciment, et ciment ! (je vous l'ai dit qu'il y avait du ciment ?).
  • Isolation phonique: Le plancher (résineux, massif 18mm d'épaisseur) est sans aucune isolation phonique (directement posé sur les solives, les lattes servent à la fois de plafond au rez de chaussée et de parquet à l'étage. Le moindre mouvement à l'étage résonne dans tout le rez de chaussée, et on ne parle même pas du mode essorage de la machine à laver (qui est pourtant au rez de chaussée) ! Hors le faux plafond étant à 2m10, ça ne laisse pas beaucoup de marge pour ajouter de l'isolant.
  • Et bien évidemment, aucune isolation thermique...

Avant/Après
Le plan avant destruction, l'objectif après reconstruction. En orange, les zones où il y a moins de 2m de hauteur sous plafond. L'escalier actuel n'est pas confortable, trop raide, c'est pour celà qu'il est agrandi sur la version finale



Bref, pour toutes ces raisons, j'ai décidé de faire table rase, et d'effondrer les plafonds et les cloisons, et de piqueter tous les enduits. L'article est très tardif, mais les travaux ont eu lieu en juillet 2019.


Avant
L'une des deux chambre, l'autre est sur le même modèle

Un petit grenier. Bas de plafond et avec une forme en L qui fait que la seule partie un peu plus haute ne peut servir que de passage, et n'est donc pas exploitable



Les plafonds / cloisons, ça a été vite fait. Mon cousin et ma tante sont venus me filer un coup de main une journée, c'était vite tombé. On a aussi profité d'être plusieurs pour démonter les gros radiateurs en fonte (sont lourds ces petits monstres !). La suite a par contre été beaucoup plus longue ! L'évacuation des gravâts notamment... À raison de 300 kg par chargement de remorque, il a fallu faire quelques tours de déchetterie... Et le piquetage des enduits sur la pierre aussi a été laborieux. Par endroit, il y en avait + de 8 cm, et bien accrochés. Ils n'ont pas été radin en matériaux à la réalisation !


Destruction in progress...
Au dessus du faux-plafond... Il n'y a rien. Juste la charpente. Mais elle est très belle, c'est l'essentiel !

Boum ! Tout est à terre ! On y voit tout de suite plus clair, mais ça fait aussi quelques mètres cubes (et tonnes...) de gravâts à évacuer...

Sous le ciment, la pierre. Dans la pratique, c'est une pierre très sombre, donc pas terrible à laisser en apparent.



Le nettoyage des murs à permis de mettre à jour les modifications de structure qui ont été faites au fil du temps. J'ai ainsi retrouvé une porte qui permet la communication entre les deux moitiés de maison à l'étage, une fenêtre qui a été condamée (sûrement quand l'autre fenêtre a été ouverte juste à côté), une modification de cheminée (le large conduit en pierre a été rebouché pour ne laisser qu'un conduit carré en fibrociment).

La porte est désormais réouverte, mais avec un linteau à 1m40, attention aux bosses !


Nouvel accès
Juste en haut des escaliers, on devine la forme de la porte qui a été condammée, et que j'ai depuis réouverte (mais pas prise en photo !)



Bilan financier de l'opération

Sur cette opération, c'est surtout de l'huile de coude qui a été nécessaire, et un peu d'essence pour la voiture et ses trajets avec la déchetterie. Depuis le début des travaux, j'utilisais le vieux marteau pneumatique prêté par ma tante pour le piquetage / perçage, mais il m'a laché en cours de piquetage des enduits: il ne burine plus. J'en ai donc racheté un, beaucoup plus léger (2kg au lieu de 5kg, c'est bien plus facile à manipuler)

Post suivant Post précédent