Modifier

L'eau potable, c'est pour bientôt !

Il y a déjà un compteur actif au bord du jardin, avec un unique robinet, qui me sert pour remplir mes bouteilles d'eau pour la boisson et la cuisine. Il y a aussi une plomberie fonctionnelle dans la maison (et une chaudière pour l'eau chaude), actuellement alimentée par l'eau du puits. Il ne manque que la jonction entre les deux. Et pour ça, il faut creuser ! Et quitte à creuser, autant faire passer tout ce qui peut servir : donc passage aussi d'une gaine vers la cave, pour l'alimenter plus tard en électricité. D'abord, un peu de ménage : on dégage les jardinières en béton, et le magnifique escalier / présentoir à plante, en béton encore.


TODO: tranchée
À gauche, la cave (le bâtiment n'est pas enterré, mais c'est le nom que lui donnaient les anciens propriétaires, et il y a des tonneaux dedans, donc ça parait approprié !). Juste à côté, le compteur, avec un unique robinet (de jardin) alimenté en eau potable. À droite, la maison.

Marquage du tracé dans le goudron (heureusement déjà très abîmé par le temps, donc plus facile à creuser)



Puis on passe en mode bagne. Entre le compteur et la maison, il y a 6m à traverser, dans une cour goudronnée, avec des cailloux, puis une argile sableuse en dessous, jusqu'à arriver à la roche, du granite. J'ai essayé à peu près tous les outils que j'ai pu trouver et qui peuvent creuser : la pioche, la houe, différents types de pelles et de bêches, la griffe pour décrocher les pierres... Au début, j'ai sérieusement galéré. Jusqu'à (enfin !) penser au perforateur burineur...

La technique gagnante dans ma configuration :

  • Creuser, au burineur équipé d'un burin assez large (ça rentre facilement dans la terre, en évitant les cailloux), d'une longueur de burin sur toute la longueur de la tranchée
  • Enlever tous les blocs / gravats ainsi décollés. Ma tranchée étant peu large (entre 20 et 30 cm), pas la place de manipuler une grande pelle, j'ai trouvé plus pratique d'utiliser mon petit transplantoir et un seau.
  • Recommencer jusqu'à atteindre la profondeur souhaitée

À l'origine, je voulais creuser à 80 cm de profondeur. Il faut au moins 50 pour être hors gel, mais la tranchée passe devant mon portail, et il peut y avoir des passages de véhicules. Sauf qu'à 60cm environ, je suis tombée sur la roche mère, un bon gros bloc de granit. On va donc croiser les doigts pour que ces 60 cm suffisent. Au final, deux journées de taf en solo auront suffit.


Fini !
Profondeur = mi-cuisse



Puis vient l'étape flippante : faire passer les gaines à travers le mur de la maison... Un peu de burinage pour enlever les enduits, une grande mèche sur le perfo pour viser droit... et on sort le pied de biche. Clairement, à chaque pierre descellée, je flippais un peu plus... Et pour passer deux gaines (diamètre 63 pour l'eau, 40 pour l'électricité de la cave), il faut en enlever quelques unes. Et puis il y a aussi toutes celles qu'on aurait volontiers laissé en place, mais qui viennent malgré tout... Bref, je n'en menais pas large, j'avais peur de faire effondrer toute la bâtisse ! Côté intérieur, les gaines arrivent dans ce qui est actuellement la cuisine, sous l'évier, donc il n'y a pas beaucoup de place pour manoeuvrer, mais au final, ça se fait.


Passage dans les murs



Un petit lit de sable, et on installe les gaines ! La gaine de 63mm, pour passer le tuyau PE26 d'arrivée d'eau, bien raide, c'est un peu léger. Je le savais avant d'acheter le matos, mais vu que j'ai assez court (6m) à passer, que la tranchée est droite, et que je savais que j'allais passer le tuyau dans la gaine avant de reboucher, j'ai quand même tenté. Je me suis acharnée une bonne demi heure dessus, mais c'est passé (malgré le tire fil perdu avant même de commencer....). Ouf. Le cable électrique ne sera passé que plus tard, mais c'est presque droit, et la gaine est assez largement surdimensionnée, donc ça devrait aller.


Installation des gaines



Encore un peu de sable, et on peut penser à reboucher. Ce qui a été sorti avec tant d'efforts de la tranchée peut y retourner, en n'oubliant pas le grillage avertisseur. Je ne respecte pas la convention pour la couleur de la gaine d'eau (ici rouge au lieu de bleu), j'ai fait en fonction de ce qui était en stock au moment d'acheter le matos. Par contre, j'ai bien pris du grillage rouge et du bleu, superposés pour montrer qu'il y a bien deux choses différentes dans la tranchée. La cour reprend (presque) son aspect d'origine (si on fait abstraction du tas de terre en rab...).

Il ne reste alors plus qu'à refermer les murs. Donc initiation à la maçonnerie pour remettre les pierres enlevées. Je ne suis pas encore trop équipée pour faire le mortier, donc c'est mélange à la pelle (merci Youtube pour les tutos... bah oui, il faut bien une première fois...). C'est de toutes façons une petite quantité, donc pas de soucis. J'ai même dans la cour une petite zone qui parait faite exprès pour: un carré de 1,5m de côté avec une dalle béton. Il faut juste faire attention à ne pas tout envoyer promener à côté ! Un volume de chaux (NHL3.5), 4 volumes de sable à maçonner, de l'eau, et c'est parti. J'ai utilisé environ 1/3 de sac de chaux (mais 1/4 aurait suffit).

J'ai fait de mon mieux pour reboucher le mur, mais avec zéro expérience, la truelle et la tête sous l'évier, sans y voir grand chose, ce n'est pas si facile ! Surtout que quand l'ancien propriétaire a fait passer l'évacuation pour l'évier, il n'a pas bien rebouché. Il a refait les parements, mais n'a pas rempli le centre du mur. J'avais donc une grosse cavité à remplir à partir de mes deux petits trous. J'ai rapidement abandonné la truelle, et bourré le mortier à la main entre les pierres (avec des gants, bien sûr, la chaux est corrosive...). Côté dépendances, aucun souci, le trou étant beaucoup plus petit.


Plus qu'à reboucher
C'est rebouché, mais il reste encore un paquet de terre en rab (et du rangement à faire, on dirait une décharge sauvage...)


Avec l'évacuation de l'évier en guest en haut à gauche...



Maintenant, il va falloir passer à l'atelier plomberie pour connecter ce nouveau tuyau au compteur, et à la plomberie existante. La suite au prochain épisode...

Update du 8 août, avec un point budget : (sont comptées les dépenses réelles, erreurs éventuelles comprises !)

Poste Budget (total = 89 €)
Matériel installé : gaines PTT, grillage avertisseur, PEHD 60 €
sable en fond de tranchée (et dans le mortier) 14 €
Maçonnerie: chaux NHL3.5 15 €, mais il m'en reste plus d'1/2 sac

Post suivant Post précédent